PODCASTZAP : La leçon ou l'art d'échouer avec Anthony Verlaine
PODCASTZAP
une sélection des meilleurs épisodes de podcasts

Tous pourris en politique ! S’il fallait encore un témoignage pour vous en convaincre, écoutez le récit d’un ancien attaché parlementaire à l’Assemblée nationale. Face aux pratiques quotidiennes des députés et des lobbyistes, Anthony a tout lâché pour changer de vie et être en paix avec lui-même.

Lien vers l’épisode

Pourquoi écouter cet épisode de La leçon

Ce qui frappe en écoutant cet épisode, c’est le ressenti d’un homme qui a vécu à l’intérieur du système et qui s’est retrouvé effaré par la mainmise des lobbyistes sur la vie parlementaire et le cynisme absolu des politiciens en période électorale. Rien de nouveau sous le soleil, me direz-vous ! Et bien si ! Anthony a compris après un parcours de vie compliqué qu’il serait plus efficace sur le terrain que dans un bureau. Alors qu’on évoque de plus en plus souvent la nécessité de refonder la vie politique, ce témoignage apporte un peu plus d’eau au moulin à ceux qui prônent le changement. Certains objecteront que son expérience date d’avant 2017, c’est-à-dire avant le nouveau monde. Mais qui pourra croire que les choses ont vraiment changé ?

Bonne écoute

L’invité de l’épisode

Antony Verlaine, alias le French Adventurer est devenu un backpacker au long cours après des études à Sciences Po puis en géopolitique et avoir travaillé comme diplomate en Afrique puis attaché parlementaire à l’Assemblée Nationale pour un député en 2012. Après un grave accident et deux ans de rééducation, il change de vie et se met à voyager. Aujourd’hui, il est très présent sur les réseaux sociaux et s’investit pour de nombreuses causes.

Verbatim

Depuis l’enfance, je voulais lutter contre les injustices.

Le poste d’assistant parlementaire consiste à faire tout ce que ton député veuille que tu fasses.

Lors de ma première réunion où l’on doit parler de l’interdiction d’un pesticide, je me rends compte que des lobbyistes sont présents à notre réunion de groupe. Ils font la bise à tout le monde et se montrent très proches avec certains…

Plus le temps passe, plus je me rends compte que les lobbyistes sont présents partout.

A la cantine, des gens, ennemis lors des débats, se font la bise à la même table et on se rend compte que tout n’est que façade et cinéma.

Un jour, un lobbyiste que je ne connais pas, vient dans mon bureau et m’offre un maillot de l’OM floqué à mon nom alors que je ne l’ai jamais vu et que je ne sais pas comment il sait que je suis fan de ce club…

Petit à petit, je commence à me dire : « qu’est-ce que je fous ici ? » car j’ai du mal à m’intégrer dans mon groupe.

Tu es obligé de voter pour ton groupe même si le projet présenté par un membre de ton groupe n’a pas de sens. On voit ainsi les limites de la démocratie.

L’écart entre mes idéaux et la réalité a été très violent à vivre.

Ce ne sont pas les politiciens qui dirigent le monde, ce sont les lobbyistes et les corporations.

Le choc a été lors des élections où l’on rencontrait les gens dans les rues de notre circonscription. On se rendait compte que les gens attendaient énormément des politiciens. La consigne était de leur dire : « on va changer votre situation quand on sera élu » et de prendre leurs coordonnées. En rentrant au bureau, je me disais que c’était impossible de répondre à ces promesses et on me répondait : « t’inquiètes pas, dans quelques mois ils auront oublié ! »

Quand tu fais quelque chose qui va à l’encontre de tes convictions, même si tu es bien payé, tu ne pourras pas le faire longtemps. Après, ça va te bouffer.

J’ai été blessé à l’étranger et j’ai eu deux ans à l’hôpital pour la rééducation. Ça m’a laissé le temps de réfléchir.

Une fois sur pied, j’ai pris un sac à dos et j’ai traversé de Cape Town en Afrique du Sud jusqu’au Caire en Egypte tout droit en marchant comme Forrest Gump.

Je pense que les choses ne changeront pas par les politiciens mais par la société civile. C’est important de s’indigner.

Le Podcast La leçon ou l’art d’échouer

La leçon donne la parole à des personnalités ou des inconnus qui racontent un échec marquant au cours de leur vie et les leçons qu’ils en ont tirées pour rebondir et avancer. C’est un format court d’une vingtaine de minutes sur un thème qu’on aborde encore trop peu : l’art d’échouer. A l’heure des réseaux sociaux où tout le monde cherche à apparaître sous son meilleur jour, Pauline Grisoni nous propose un format original et intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Uncategorized