PODCASTZAP : Nouvelles propositions avec Ingrid Sol Leccia
février 21, 2019

Nouvelles propositions #6

PODCASTZAP
une sélection des meilleurs épisodes de podcasts

La parole d’une créatrice d’art contemporain, ça vous tente ? Ingrid Sol Leccia, sculpteur designer, raconte son parcours et son rapport à la création. Cela fait du bien et permet de s’évader du quotidien. Alors prenez un moment pour écouter le métal fondre et l’imagination jaillir.

Lien vers l’épisode

Pourquoi écouter cet épisode de Nouvelles propositions

Certaines rencontres peuvent chambouler une vie. Après avoir travaillé dans les Ressources Humaines tout en entamant en parallèle une carrière d’artiste peintre, Ingrid croise la route du sculpteur Réné Broissand. Au micro d’Hélène Aguilar, elle évoque avec poésie son passage libérateur de la 2D à la 3D, du pinceau au chalumeau et son rapport charnel à la matière. Elle crée aujourd’hui du mobilier, des miroirs et des pièces uniques pour des particuliers. Une belle rencontre avec une artiste talentueuse et inspirante.

Bonne écoute

Verbatim

Je voulais faire les Beaux-Arts mais mes parents ont eu peur. J’ai travaillé pendant dix ans dans les ressources humaines et je me suis mise à la peinture en parallèle.

Au bout de 10 ans, j’ai eu la chance de pouvoir exposer mes toiles à travers une exposition. Ce jour-là un sculpteur m’a dit : « Il y a de la puissance dans ton travail mais on sent que tu vas aller vers la matière et tu vas te décrocher du mur. »

Je n’ai pas choisi, c’est le geste qui a apporté la forme.

Un matin je suis rentré dans son atelier et je me suis retrouvé avec un chalumeau dans les mains. Quand j’ai vu le métal fondre, c’était un moment magique et je me suis dit : »c’est ça. »

Quand on peint on a un support qui délimite ce que tu vas faire. Avec la sculpture, j’ai retrouvé la liberté de l’espace. La 3D permet de t’exprimer avec une liberté totale.

J’ai un côté très féminin dans le travail du métal. J’aime toucher la matière et jouer avec elle.

J’ai voulu mettre une fonction à mes œuvres : c’est comme cela que je me suis mis à faire du design.

J’essaye que chaque œuvre ait une identité propre et ne ressemble à rien de ce qui a été fait.

J’aime les compositions et le mariage improbable des matières. J’adore aussi le corps à corps avec la matière pour lui donner la forme que je souhaite.

Une pièce est terminée quand je me sens heureuse. C’est très futile, ça dure cinq minutes. Je ne reste pas sur la satisfaction du travail accompli. Je suis dans la création. Une pièce en amène une autre.

Dessiner me permet d’explorer des possibilités par rapport à l’idée initiale. Ensuite, je réalise une maquette qui tient dans la main pour voir les volumes et l’équilibre. Après commence la réalisation.

Le Podcast Nouvelles Propositions

Passionnée par le design, l’art contemporain et en quête perpétuelle du beau, Hélène Aguilar interroge chaque semaine un homme ou une femme artiste. Elle s’attache à faire découvrir leur parcours et échanger sur leurs routines créatrices et leurs inspirations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Uncategorized