PODCASTZAP
une sélection des meilleurs épisodes de podcasts

Attention podcast inspirationnel majeur ! Charles Pépin est un enchanteur. L’écouter parler avec enthousiasme de confiance en soi et des vertus de l’échec constitue un véritable shoot d’inspiration. Nouveau chantre de l’existentialisme, ses arguments permettent de prendre du recul face à nos sentiments et nos vies si compliquées.

Lien vers l’épisode

Pourquoi écouter cet épisode de Vlan!

La confiance en soi est-elle une conséquence de l’audace ? L’époque est paradoxale car elle nous dit d’avoir confiance en nous et que notre destin nous appartient. Mais le rapport concret aux choses et l’épaisseur d’une quotidienneté ont disparu avec la digitalisation et les nouvelles technologies. Comme le dit Charles Pépin, faire un feu est bien plus valorisant que de gérer un thermostat avec une télécommande. A l’écouter, on comprend pourquoi la quête de sens qui bouscule bon nombre d’entre nous est en fait si naturelle dans ce monde hyper connecté.

L’époque est au nivellement des goûts. Comparaison n’est pas raison mais plutôt un poison pour la confiance en soi qui est la confiance en sa singularité. Pour mémoire, nos grands-parents ne pouvaient se comparer qu’à quelques personnes contrairement à nous qui passons sans doute trop de temps sur les réseaux sociaux.

Place à la déconnexion ponctuelle pour être dans un espace de connaissance de son désir. Cela permet d’éviter de s’égarer et de se comparer. Cet épisode avec Charles Pépin est un formidable complément à celui de Réelles où le philosophe essayiste nous avait déjà gratifié de réflexions pertinentes sur ces questions (voir notre post)

Bonne écoute

Verbatim

L’échec est l’occasion de mesurer qu’on a des ressources de joie de vivre et de persévérance plus grandes qu’on ne le pensait. Cela peut nous aider à nous recentrer sur l’essentiel car on poursuit des lièvres qui nous aveuglent et nous divertissent.

L’échec est une sorte de test du désir de vivre.

Il faut accepter la part de souffrance qu’il y a dans l’échec. Ça peut faire mal mais cela peut nous reconnecter à la vie. Il faut essayer de comprendre pourquoi l’échec fait mal.

Il faut avoir une approche existentialiste de l’échec et non pas essentialiste. Ce n’est pas parce qu’on rate qu’on est nul. La question principale est de savoir qu’est-ce que je vais devenir à partir de mon ratage ou de mon succès.

Il faut sortir de soi et s’ouvrir au monde pour tisser des liens qui permettent de trouver la confiance.

Avoir confiance en soi, ce n’est pas être sûr de soi. C’est accueillir son doute d’une manière qui soit un moteur et non un frein. C’est accueillir l’incertitude sans être paralysé.

Quand on rencontre le monde à travers une promenade ou la contemplation, ça nous rappelle que le monde n’est pas hostile et nous attend.

Produire des résultats avec ses mains donne une confiance incroyable. Les mains prolongent l’esprit comme disait Aristote.

Aujourd’hui en étant cadre, on ne fait pas grand-chose de ses mains.

Quand j’écris ou je fais une conférence, je me sens à ma place.

Le sentiment d’illégitimité est la moindre des politesses. On a besoin de sortir de soi et de passer à l’acte. Souvent, on se rassure en collant à un moule social et on n’a pas la confiance pour s’inventer dans sa singularité et devenir quelqu’un d’unique.

La confiance en soi présuppose la connaissance de soi.

Le Podcast Vlan!

Vlan est un podcast animé par Gregory Pouy qui est un expert du digital et du marketing. A travers ses émissions, Gregory essaye de décrypter en compagnie d’un invité les grandes tendances de notre société et l’impact des nouvelles technologies sur le comportement humain. Le format est court (vingt à trente minutes), synthétique mais très riche. On en ressort souvent plus intelligent mais aussi avec beaucoup de questions sur où va le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Uncategorized