Découvrez un épisode de SISMIQUE recommandé par PODCASTZAP
PODCASTZAP
une sélection des meilleurs épisodes de podcasts

Gaspard Koenig nous livre une vision éclairée sur l’IA en écartant les fantasmes philosophiques liés au dépassement de l’homme par la machine. Selon lui, les vraies risques et questions sont ailleurs. Allons-nous abandonner notre libre arbitre sans en avoir conscience ? Quel modèle de société engendrera le développement de cette technologie ? Quel sera l’impact du traitement des données dans la géopolitique ? Un épisode dense et passionnant.

Lien vers l’épisode

Pourquoi écouter cet épisode de Sismique

Gaspard Koenig a le mérite de démystifier l’IA et développe un discours pragmatique basé sur une centaine d’interviews d’experts sur la question dans le monde entier. Ce qui frappe en l’écoutant, c’est la différence de perception de cette technologie selon les cultures. Alors que nous, européens, nous posons des questions métaphysiques ou philosophiques, les chinois pensent que l’IA va leur permettre de croitre et ne se soucient pas du respect de la vie privée.

Nous sommes, selon lui, face à une nouvelle inconnue en termes de modèle sociétal et économique. Pour la première fois de notre histoire, prospérité économique et liberté individuelle ne vont donc plus de pair.

Les gens qui prédisent que l’IA va prendre le pas sur l’humain sont des physiciens qui ont l’habitude de travailler sur des théories catastrophes sans rentrer dans le détail. Ces questions détournent des vraies questions autour de l’IA comme la délégation de notre capacité de choisir. Gmail propose désormais des propositions de réponses automatiques ! Abandonner ses processus cognitifs à une machine ou un algorithme reste LA vraie question.

Si vous pensiez naïvement que les sites de rencontre cherchent uniquement à satisfaire vos préférences individuelles, vous êtes totalement à côté de la plaque. En écoutant Koenig, vous allez découvrir le principe du nudge, ce mécanisme d’incitation basé sur l’exploitation des données. Les applications comme les GPS ou les sites de dating ne peuvent pas fonctionner sur un principe de préférences explicites. Ces systèmes reposent sur la maximisation des plaisirs individuels à l’échelle d’un groupe. De là à penser que l’IA repose donc sur un principe collectiviste, il n’y a qu’un pas…

Le plus inquiétant, c’est le retard pris par l’Europe sur ces technologies compte tenu des freins moraux et des principes philosophiques de libertés individuelles qui nous animent. Avec leur culture confucianiste, les chinois ne se posent aucune question et ont déjà pris une avance qui sera difficile à rattraper. En résumé, un épisode passionnant pour prendre un peu de recul face au bruit ambiant sur ce sujet.

Verbatim

L’IA ne consiste pas à reproduire le processus de la pensée humaine mais uniquement son résultat. Grâce à la puissance de calcul qui manipulent les données, on veut automatiser les conclusions tirées et faire des synthèses ou des projections que le cerveau humain n’est pas capable de faire.

L’IA repose sur un travail humain de labélisation des données et des images. Ce sont les hommes qui alimentent cette technologie.

L’intelligence est avant tout un phénomène biologique. Nos valeurs, nos sentiments viennent de la vie en tant que processus biologique. L’IA n’aura pas d’envies biologiques

A force d’utiliser le GPS, on sait que certaines zones cérébrales s’atrophient.

On sait que l’individu n’est pas rationnel et ne prend pas les bonnes décisions pour lui-même. Il est tellement facile de se laisser guider et d’en retirer du bien-être qu’on ne conteste pas les propositions qui nous sont faites.

En Chine, il n’y a aucune barrière morale sur le développement tous azimuts de l’IA. C’est une logique confucianiste où chacun contribue au bien commun en donnant ses datas et en étant transparent vis-à-vis du reste du groupe.

Avec l’IA, c’est la première fois de notre histoire que les notions de prospérité économique et de libertés individuelles ne vont plus ensemble mais s’opposent. Pour créer plus d’efficacité économique, il va falloir se priver d’un certain nombre de libertés fondamentales.

On confond progrès et optimisation. Le progrès vient de l’erreur. Protéger la capacité à diverger, c’est assurer la possibilité d’un progrès futur.

La souffrance est importante pour continuer à avoir une vie complexe et humaine.

Le Podcast Sismique

Sismique est un podcast qui s’interroge sur la marche du monde. A l’heure où tout bouge, l’animateur Julien Devaureix tente de comprendre la bascule qui s’opère actuellement dans nos sociétés en matière d’environnement, d’économie, de politique et de démographie A travers ses entretiens avec des intellectuels et des experts, il essaye de nous éclairer sur notre futur. Un seul objectif : se préparer pour anticiper et mieux préparer le monde de demain. Découvrez le portrait de Julien dans notre article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Uncategorized