Découvrez l'un des meilleurs épisodes de podcasts sélectionnés par PODCASTZAP : Sismique épisode 14
novembre 12, 2018

Sismique épisode 14

PODCASTZAP
une sélection des meilleurs épisodes de podcasts

Quels seront les impacts du développement de la Chine, l’Inde et l’Afrique dans les années à venir ? A travers un exposé lumineux, Jean-Joseph Boillot décortique l’évolution de ces puissances depuis 50 ans et livre sa vision de leur devenir aux côtés des USA et de l’Europe.

Lien vers l’épisode

L’invité : Jean-Joseph Boillot

Spécialiste des pays émergents depuis le début des années 80, Jean-Joseph Boillot a été enseignant-chercheur puis fonctionnaire international. Voyageur infatigable, il est devenu sur le tard expert indépendant en économie, géopolitique et relations internationales. Il partage son temps entre des voyages, des conférences, des activités de consulting et l’exploitation d’une ferme agricole indépendante en Normandie. Il a publié de nombreux livres comme L’Afrique pour les nuls, Chindiafrique ou l’Inde pour les nuls

Pourquoi écouter cet épisode de Sismique

Jean-Joseph Boillot est un expert qui parle avec recul et sagesse en évitant les poncifs creux ou ennuyeux entendus dans la bouche des spécialistes en relations internationales fréquentant habituellement les grands médias. Avec lui, tout est mis en perspective avec intelligence. Son analyse historique et socio-démographique de l’évolution passée des trois grandes puissances à travers leurs transformations silencieuses et sa vision prospective de leur avenir est passionnante à écouter. L’entretien est brillamment structuré par Julien Devaureix, jeune Padawan face à Maître Yoda. Vous découvrirez pourquoi la Chine n’est pas amenée à diriger le monde à la place des États-Unis. Vous comprendrez pourquoi l’Afrique jouera un rôle fondamental dans les trente années à venir. Boillot nous explique comment notre point de vue occidental et européen sur ces pays est biaisé. Dans cet épisode on s’interroge également sur l’impact des bouleversements écologiques sur la marche du monde, sur l’importance d’un triangle Chine-Inde-Afrique avec le moyen-orient comme pivot, sur la place de l’Europe et des pays émergents dans les relations internationales et sur la construction d’un monde multipolaire. Bref un épisode dense et riche dont il est très difficile de s’extraire une fois lancé.

Bonne écoute

Verbatim

La crise financière de 2008 a été le produit des contractions internes des pays développés du nord qui n’arrivent plus à trouver un mode de capitalisme stable.

La crise climatique est l’expression du mode de développement occidental qui conduit à la catastrophe.

Le miracle chinois s’explique par la politique maoïste entre 49 et 69 : l’explosion démographique, la politique de parité entre les hommes et les femmes et le renouvellement du modèle d’éducation.

La Chine a trouvé son propre modèle de développement qui reproduit certains éléments de l’économie de marché mais dont l’écosystème repose sur 3 grands courants de pensée : le taoïsme, le confucianisme et le bouddhisme.

On va vers un vieillissement très rapide de la Chine, un peu comme le modèle japonais.

L’Inde émerge avec un modèle de développement auto-centré.

L’Afrique a été perturbée par les politiques colonialistes et d’esclavages et est en ébullition car elle cherche les éléments institutionnels et civilisationnels d’une émergence économique qui sera différente de l’Inde et de la Chine.

Les BRICS se sont construits car l’occident ne veut pas céder un pouce de terrain de son pouvoir sur la gouvernance mondiale. Leur dernier sommet a exprimé une vision totalement alternative sur la conduite des affaires mondiales.

Lorsque les médias et les politiques se sentent dépassés, ils pratiquent la politique de l’autruche. C’est la dissonance cognitive qui fait que notre élite reste dans ses habitudes. C’est grave car le décalage ne cesse de s’accentuer comme le prouve le China bashing ou les images négatives sur l’Inde et l’Afrique.

En France, la majorité des élites politiques sont issues d’un ancrage régional et ne parlent pas anglais. Il existe ainsi une sorte de cécité entretenue par la relation étroite entre les politiques et les médias.

Ces pays ne sont pas dans une logique de rattrapage mais dans une logique de dépassement. Ils utilisent directement les nouveaux outils et nous dépassent en conservant leur propre identité et cherchent à définir un avenir basé sur leur propre culture.

Un homme ne court pas après un PIB, il court après la vie.

Les États-Unis disposent de ressorts pour ne pas décliner même s’ils ne seront plus une superpuissance. Ils attirent les élites du monde entier pour faire leurs études et la plupart restent sur place.

L’Inde fait son chemin tranquillement à l’image du proverbe : « goutte à goutte le bassin se remplit »

Il y aura 3 milliards d’habitants en Afrique en 2050. Les africains sont pragmatiques avec les chinois. Ils achètent leurs produits pour accéder à la consommation de masse que les autres pays n’ont pas été en capacité de leur donner. Un smartphone à 50 dollars est bien suffisant. L’Afrique va peser très lourd car elle sera ce milieu qui va équilibrer les États-Unis, la Chine, l’Europe et l’Inde

La construction européenne est derrière nous. Les dirigeants n’ont pas su trouver une vraie intégration qui respecte les différences de chacun.

L’Afrique n’est pas monolithique avec ses 54 pays mais elle a une identité propre car les africains se distinguent du reste du monde en croyant qu’ils ont une communauté de destin face aux autres grandes puissances. Mais la Chine n’est pas monolithique non plus avec ses 26 provinces avec différentes langues. Le pouvoir central protège tout le monde et il existe une très grande décentralisation. En Inde c’est la même chose.

La Chine a été le déclencheur du réveil africain. Cela illustre les synergies positives existant entre les 3 blocs Inde Chine Afrique

L’Europe est dans une logique de construction de forteresse. On ne voit qu’en antagonisme et on a peur de ces 3 blocs que représentent l’Inde, l’Afrique et la Chine.

Les africains sont en train de s’emparer de leur passé qui a été occulté. Deux proverbes illustrent leur philosophie : « lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens »; « Lorsque les lions auront leurs historiens, les récits de chasse ne tourneront plus à la gloire des chasseurs ».

Le monde sera stable géopolitiquement mais sera menacé par la catastrophe climatique inéluctable. La recherche du sauveur justifiera l’instauration de régimes dictatoriaux.

Les pays riches ne seront pas moins touchés par ces catastrophes. Les pays pauvres ont une plus grande résilience face à ces catastrophes.

Gandhi : « Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours »

Le monde s’est construit avec des utopies qui sont devenues des dystopies. Il faut trouver les éléments d’une sagesse mondiale qui sera capable d’impacter les choix.

 

Le Podcast Sismique

Sismique est un podcast qui s’interroge sur la marche du monde. A l’heure où tout bouge, l’animateur Julien Devaureix tente de comprendre la bascule qui s’opère actuellement dans nos sociétés en matière d’environnement, d’économie, de politique et de démographie A travers ses entretiens avec des intellectuels et des experts, il essaye de nous éclairer sur notre futur. Un seul objectif : se préparer pour anticiper et mieux préparer le monde de demain. Un épisode tous les 15 jours d’environ 70 minutes en moyenne qui vous rendra plus intelligent sur les sujets évoqués. Faites comme nous, abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Uncategorized