PODCASTZAP : Entreprendre dans la mode
PODCASTZAP
une sélection des meilleurs épisodes de podcasts

Vous voulez tout savoir sur la beauté naturelle et la mode durable ? Vous pensez que ces deux tendances sont des préoccupations de quelques privilégiés. Énorme erreur ! En écoutant cet épisode, vous découvrirez que ces tendances touchent les consommateurs de tous les pays et que les créations de marques clean, éthiques et responsables sont légion sur tous les continents.

Lien vers l’épisode

Pourquoi écouter cet épisode de Entreprendre dans la mode

Experte des DNVB, les digital native vertical brands, Viviane Lipskier dresse un panorama passionnant des nouvelles marques qui proposent des produits proches des nouvelles préoccupations des consommateurs. Difficile de s’y retrouver parmi les produits bios, organiques, naturels vegan clean ou green label. Que ce soit dans la mode ou dans le marché de la beauté, Viviane décortique ces tendances avec de nombreux exemples illustrant le changement de paradigme qui s’opère sous l’influence active des consommateurs.

Des applications pour mieux consommer aux réflexions sur l’écoconception préventive, cet épisode balaie tous les aspects et les enjeux associés à ces nouveaux business. Quelles conclusions tirer de tout cela ? D’abord, les soucis de transparence, de qualité et de préservation de l’environnement touchent tous les continents et pas simplement les consommateurs du Bon Marché ! Développer une marque sustainable, transparente et philanthropique constitue le nouveau graal. Mais le défi semble de taille car il ne faut pas simplement penser au produit et au marketing mais bien considérer l’ensemble du cycle de vie ainsi que les filières en amont. Un épisode dense et riche. Merci Adrien Garcia.

Bonne écoute

Verbatim

A propos de la beauté naturelle

Les matériaux bruts constituent une tendance de fond. Les marques raw émergent les unes après les autres alors que le marché mondial est dominé par les cosmétiques synthétiques.

Les effets indésirables des produits de beauté synthétiques sont une préoccupation croissante et les consommateurs se tournent vers des produits sans chimie, respectueux de l’environnement.

35 à 40% des produits de beauté sont composés de silicone et d’additifs, des dérivés de pétrole. C’est la superposition des produit et l’effet cocktail qui posent problème pour la peau.

Sustainable n’est plus pénible, c’est enfin devenu à la mode.

On constate aussi la montée d’ONG comme Mind the store qui visent à éliminer les biens de consommation quotidiens composés de produits chimiques toxiques chez les retailers. Chaque consommateur est invité à participer pour faire bouger les industries.

On voit les effets de cette demande pour une beauté plus propre. La croissance du segment des produits naturels est de 10% contre 3,8% de croissance pour l’industrie mondiale de la beauté.

Selon NPD, le marché mondial des cosmétiques à base de végétaux et de matériaux bruts devrait passer de 12,9 milliards de dollars en 2017 à 20,8 milliards en 2025.

En Australie, les préoccupations écologiques sont très importantes. Beaucoup de marques émergent en adoptant une approche engagée, éthique, durable avec une esthétique minimaliste, des ingrédients propres et des routines de beauté simples et efficaces.

A propos de la mode durable

B Corp est une certification qui engage toute l’entreprise dans une recherche holistique pour laisser une trace positive sur la planète.

Sous l’impulsion de la transparence, on voit apparaître une contre-culture de la mode durable. On parle d’activisme doux. On peut militer sans hurler pour faire avancer les choses. Tout le monde ne veut pas lever une pancarte et chanter.

Une application Clothparency aide les consommateurs dans leur achat de mode en intégrant les données sur l’impact environnemental et social.

La demande grandissante de cachemire de moindre qualité a fait baisser les prix des produits sous l’impulsion de la fast-fashion. Cela entraine un surpâturage, une désertification des steppes. 70% des prairies mongoles sont considérées comme dégradées. La baisse des salaires impacte le revenu des éleveurs.

Développer une marque sustainable, transparente et philanthropique constitue le nouveau Graal.

L’écoconception préventive : si on veut avoir une approche écologique, il faut penser à l’usage et cycle de vie. Ce n’est pas de la technique mais du bon sens.

Le Podcast Entreprendre dans la mode

Adrien Garcia a une passion, la mode. Chaque semaine, il nous la fait partager en partant à la rencontre de tous les acteurs de cette filière : journalistes, designers, créateurs, entrepreneurs. Tous ceux qui s’intéressent à ce secteur doivent écouter ce podcast hebdomadaire qui fait pénétrer les coulisses de cette industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Uncategorized