PODCASTZAP : Ceux qui nous lient épisode 14 avec Louis Jacquot
février 11, 2019

Ceux qui nous lient #14

PODCASTZAP
une sélection des meilleurs épisodes de podcasts

Changer notre regard sur les migrants est possible ! Louis Jacquot a monté une entreprise de traiteur Les Cuistots Migrateurs en employant des cuisiniers réfugiés. Il s’est engagé pour offrir une alternative positive à tous ces malheureux qui fuient les horreurs de leur pays d’origine. Un épisode remarquable et inspirant qui casse les codes de l’actualité sur ce sujet !

Lien vers l’épisode

Pourquoi écouter cet épisode de Ceux qui nous lient

Après un début de parcours classique, école de commerce puis marketing, Louis Jacquot décide en 2016 de tout changer pour lancer son propre projet. Sa quête de sens le pousse à envisager de développer une initiative à forte dominante sociale. A cette époque, les migrants commencent à être sous le feu des projecteurs de l’actualité. Qu’à cela ne tienne ! Passionné de cuisine, Louis monte une entreprise de traiteur avec des chefs réfugiés avec son associé, Sébastien Prunier.

Interculturalité et cuisines du monde seront les deux piliers de ce véritable projet entrepreneurial à long terme. Il s’agit d’aller bien au-delà d’une simple entreprise d’insertion en valorisant les talents culinaires de ces recrues habituellement ignorées. Les Cuistots Migrateurs proposent une offre inédite valorisant les plats traditionnels de leur culture d’origine. Issue de toutes les nationalités qui bercent la triste actualité quotidienne des migrants (Iran, Syrie, Afghanistan, Éthiopie, Bangladesh Tchétchénie, Sénégal), l’équipe compte aujourd’hui une douzaine de personnes. Travaillant pour de nombreux clients (grandes entreprises, associations et particuliers), elle a même pignon sur rue avec un restaurant à Paris au Hasard Ludique. Comme quoi, il n’y a aucune fatalité ! Cette initiative démontre que chaque tragédie, aussi dure et complexe soit-elle, peut se transformer en opportunité. Tout est affaire de volonté et d’ouverture d’esprit. A méditer, vous ne pensez pas ?

Bonne écoute

Verbatim

Notre projet permet de changer le regard sur les réfugiés en montrant qu’ils peuvent nous apporter quelque chose tout en leur permettant de s’intégrer socialement et de reconstruire leur vie.

La cuisine est le meilleur vecteur pour raconter autre chose sur les réfugiés. C’est une évidence pour les migrants pour se reconnecter à leur culture et se raconter.

On avait le sentiment que l’offre sur les cuisines du monde était trop standardisée. Il suffit de regarder la cuisine libanaise. Il y a de très bons libanais mais l’offre ne se résume pas à du houmous et des falafels.

On n’emploie que des réfugiés statutaires qui on fait toutes les démarches pour avoir le droit d’asile ou le statut de réfugié subsidiaire.

Les migrants ont des parcours de vie très difficiles mais on s’est rendu compte qu’ils avaient une motivation, une énergie et une vitalité incroyables. Ils ont une vraie fierté à transmettre leur culture et leurs recettes.

Notre cuisinière tchétchène a été interloquée qu’on lui demande de cuisiner des plats de son pays. C’était la première fois que des français s’intéressaient à sa culture.

Chacun a sa place dans ce projet et apporte aux autres.

On propose des cocktails, des repas pour des réceptions. On travaille avec des grands groupes et des institutionnels ou des associations mais également des particuliers.

Ce qui fait que ça marche? C’est qu’on propose une cuisine différente et qu’on dépoussière l’offre de traiteur. On fait des plats traditionnels de famille. Ce n’est pas vraiment des plats de traiteur.

Notre priorité reste de faire grandir notre projet en offrant un avenir à nos équipes.

On a envie que notre offre de cuisines du monde grandisse et soit aussi représentative que possible de la diversité des migrations.

Nous avons ouvert un restaurant au Hasard Ludique qui est devenu un lieu de rencontre et d’échanges.

Le Podcast Ceux qui nous lient

Encore un foodpodcast me direz-vous ! Et bien oui. Camille Brachet propose chaque mois des interviews d’artistes qui mêlent art et gastronomie. Envisager la gastronomie comme une production culturelle, voici l’ambition qui anime tous les invités interviewés. Une belle découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Uncategorized