LES COULISSES DU PODCAST # 9

La cocotte-minute, vous connaissez ? Je n’évoque pas ici cet instrument de cuisine qui fleure bon les années 70 avec son manuel d’utilisation illustré de photos de femmes en col roulé rouge et coupe choucroute. Souriantes à l’idée de mijoter un pot-au-feu ou une daube de bœuf, elles affirmaient en roucoulant : « Seb, c’est bien ». Les temps ont bien changé. On ne va pas parler cuisine mais bien de podcast avec Céline et Chloé, deux femmes bien dans leurs baskets mais au bord de la crise de… rire. Voici le portrait de ces deux cocottes qui se cachent derrière ces mini chroniques à écouter comme des gourmandises.

Ça bouillonne dans la cocotte

Chloé et Céline adorent les podcasts comme Génération XX, Nouvelle École, Génération Do It Yourself, ou encore Vlan ! Mais elles en ont marre des talks par-ci et par-là pour parler développement personnel, entrepreneuriat, tech, féminisme ou sexe. Sans doute bercées par l’époque bénie des radios libres avec Doc et Difool, elles rêvent de libre antenne, mais point de confessions intimes ou d’interviews à rallonge. Pas question de compter sur les autres pour chroniquer notre époque. Leur truc à elles, c’est bien l’audio mais avec leur propre plume et une bonne dose d’humour, de créativité, de second degré mais aussi une pointe de cynisme. Car oui, les temps qui courent font bouillonner nos deux cocottes un brin énervées par l’évolution folle de nos vies débordées et digitalisées : métro, boulot, enfants, mari, amis, insta, facebook et netflix.

Les ingrédients dans la cocotte

Pendant la première saison d’une quinzaine d’épisodes, elles nous ont régalé avec des fictions de quatre-cinq minutes narrant les aberrations de notre temps. Textes au cordeau, ton décalé, humoristique ou satirique, tous les sujets sont prétexte à des scénettes bien rythmées et accrocheuses. Aucun domaine n’est tabou pour ces deux trentenaires nées au début des années 80, tu te souviens des soirées où les mecs rentraient Stan Smith au pied… Oui Céline et Chloé ont dansé le Mia. Mais pas que.

Tout les inspire pour se lâcher : l’addiction aux réseaux sociaux, la Saint-Valentin, l’avenir des filles moches, les règles, les bobos parisiens, les dîners de cons. La liste des ingrédients de base est sans doute loin d’être close. Tout est prétexte à piquer, moquer, pasticher et aussi rire. Elles restent très attachées à l’autodérision et aux points de vue sans prétention. Chaque opus fait l’objet d’un travail d’écriture important car ce sont des fictions. Les enregistrements se font dans la cuisine de Chloé. En guise de conclusion, elles n’hésitent pas à nous partager les rushs à la fin de certains épisodes.

Dans l’arrière-cuisine

Ces deux nanas bien dans leur peau, mamans épanouies ont décidé de prendre du recul après des carrières bien lancées. Chloé a bossé pendant une quinzaine d’années dans les ressources humaines pour un cabinet de recrutement puis au sein d’un grand cabinet d’audit et d’avocats. Elle a monté l’année dernière sa boîte de production. Céline, quant à elle a travaillé pendant huit ans pour une agence de design puis trois ans dans une start-up. Leurs enfants sont dans la même école et ces deux copines partent souvent en vacances ensemble avec leurs tribus.

L’idée du podcast a germé le jour où Chloé a demandé à Céline de réaliser le logo de sa nouvelle boîte de prod. Chloé qui adore écrire avait des idées de textes plein la tête et Céline n’était pas en reste. C’est elle qui a eu l’idée de démarrer ce projet un peu fou sur le papier. Le podcast est un formidable moyen d’expression pour celles et ceux ayant rêvé d’exprimer des talents bien cachés derrière le vernis d’une vie un peu trop lisse et parfaite. L’auteur de ces lignes en sait aussi quelque chose. Bref, la créativité est au rendez-vous.

Le SAV de la Cocotte Minute

A l’image des deux chanteuses du groupe Brigitte, nos deux amies sont très complémentaires. Le podcast est loin d’être simplement une aventure éditoriale et sonore. Il faut créer une identité visuelle, faire la promotion sur les réseaux sociaux et entretenir des liens avec le milieu bouillonnant de cette industrie naissante. Elles s’y collent avec joie et bonne humeur. Elles ont même trouvé le temps de venir échanger avec Podcastzap. Les fictions sonores sont encore trop rares. Céline et Chloé font partie des pionnières dans ce domaine exigeant où la qualité de l’écriture et du son priment.

Qu’est-ce qui mijote pour la suite ?

Leur entourage reste encore un peu sceptique face à ce que certains jugeraient comme une crise de la quarantaine avant l’heure. Bas les c… comme elles l’affirment dans le second épisode de la saison 2. A l’image d’une de leur humoriste favorite, Blanche Gardin, je crois plutôt qu’elles ne veulent rien s’interdire pour donner libre cours à leur envie d’écrire et de divertir. Du reste, elles ont de nombreux projets dans les cartons mais il est encore un peu tôt pour en parler. A l’heure du décollage du podcast, les talents mêlant écriture et humour sont encore trop rares. Je suis certain qu’un brillant avenir leur est promis. Donc si vous n’avez pas encore eu le temps d’écouter siffler la cocotte-minute, à vos fourneaux, euh pardon à vos écouteurs et rendez-vous sur votre plateforme de podcast favorite.

Longue vie à vous les cocottes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Category

Coulisses du podcast